Le projet Durbon

La vallée de Durbon, un site clé pour le projet

L’objectif du projet est de créer un lieu de vie, de recherche et de suivi médical, pour des personnes devenues électro-hypersensibles (EHS) et chimico-sensibles (MCS). Ce lieu de vie doit permettre soit un accueil temporaire soit un accueil de longue durée. Pour cela il doit offrir une palette d’offres, adaptées aux besoins différenciés de ces publics : de l’accueil d’urgence pour les personnes en situation de précarité extrême du fait de leur maladie environnementale jusqu’à l’accueil pour des longs séjours, avec aussi une offre de séjours pour de courtes et moyennes durées (d’une semaine à trois mois) pour les personnes ayant besoin de se « ressourcer ».

Il s’agit aussi de penser aux personnes dont les pathologies EHS et MCS ont entraîné d’autres difficultés, en particulier des problématiques sociales aigües et d’imaginer des dispositifs en logement qui leurs soient adaptés et leur procure aussi un accompagnement social ad ’hoc. C’est une réponse globale à l’isolement et la précarité sociale (voire familiale) généralisée aux personnes affectées.

La création et l’existence de ce projet se basent sur les atouts géographiques du Domaine de Durbon, à Saint- Julien-en-Beauchêne, situé à l’Ouest du département des Hautes Alpes, en limite de l’Isère. En effet, ce hameau possède un patrimoine bâti et un environnement unique, conditions sine qua non de la réussite de ce projet qui doit s’implanter dans une Zone Blanche, épargnée des ondes électromagnétiques des hautes fréquences des réseaux de téléphonie mobile.